Comment aider son enfant quand il procrastine ?

 

Si l’on n’aide pas son enfant à lutter contre la procrastination, on peut s’attendre à ce qu’il manque d’ambition plus tard. En effet, un enfant qui se sent toujours dépassé n’ose pas se lancer des défis et se surpasser, il manquera forcément de confiance en lui. Alors montrons lui le bon exemple.

Pourquoi votre enfant procrastine-t-il pour ranger sa chambre ?

Parce qu’il est perfectionniste, il repousse le délai pour avoir plus de temps plutôt que de bâcler son travail dans la précipitation ? Quelles fausses excuses se cachent derrière la procrastination ?

1- Les excuses en tous genres

La difficulté à trouver un créneau horaire fiable: fixer avec son enfant un créneau qui lui convienne pour qu’il s’y tienne.

La dispersion: pour remédier à ce problème, il faut mettre un timing en face de chaque tâche à accomplir et faire adhérer son enfant pour qu’il planifie la tâche et l’accomplisse. Il peut être nécessaire d’établir un compte à rebours pour que l’enfant soit dans les temps (exemple : devoirs à la maison à rendre dans 3 semaines). N’hésitez pas à installer un système de récompense pour que votre enfant ressente de la gratitude à avoir accompli son travail.

2-Le sentiment d’être toujours débordé

Par nature, votre enfant peut avoir l’impression qu’il n’a jamais assez de temps pour réaliser ce qu’il doit faire. Il faut prendre le temps de le comprendre puisque c’est dans son tempérament, et surtout il faut l’aider à vivre avec. La meilleure façon est de l’écouter patiemment et d’essayer de trouver des solutions avec lui pour lui faire réaliser qu’il a plus de temps qu’il ne le pense pour réaliser ce qu’il a à faire.

3- Les enfants qui procrastinent parce que, dans les choses à faire, il y en a une très rebutante

Aider son enfant à cerner cette tâche rebutante et l’appréhender comme un jeu ou un défi. L’important est de commencer par cette tâche pour s’en débarrasser au plus vite et se féliciter de l’avoir faite.

4- Le fait d’être envahi par le fouillis

Certains enfants remettent tout au lendemain parce qu’ils ne vivent pas dans un environnement qui leur donne confiance. Pour savoir où l’on va, il faut posséder une chambre où les choses sont organisées et ont une raison d’être ici. Par exemple, si un adolescent a toujours dans sa chambre ses peluches et jeux d’éveil, on ne peut pas lui en vouloir d’avoir du mal à grandir !

Aussi, il faut vous assurer que chaque chose dans la chambre de votre enfant ait sa propre place, on ne peut pas lui en vouloir de ne pas ranger s’il ne sait pas quelle place est attribuée à l’objet en question.

Quand on croit ne pas avoir assez de place pour ranger ses affaires, c’est plus souvent parce que l’on a trop d’affaires plutôt que parce que l’on manque de place. Une bonne habitude à donner à vos enfants est d’arrêter de se procurer de nouveaux objets qui deviennent inutiles au bout de quelques jours.

Les enfants ramènent souvent des papiers à la maison, apprenez- leur les bons réflexes de ranger le papier quand ils l’ont en main : un papier se range ou se jette ( mais il ne faut pas juste le déplacer). Chaque papier doit être manipulé qu’une seule fois.

Et puis, si vous avez du mal à échanger avec votre enfant sur le rangement de sa chambre, c’est le moment pour faire appel à quelqu’un de neutre…une coach en rangement bien sûr !

Je contacte Elodie