Comment ne plus se faire piéger par le marketing de surconsommation?

1- Luttez contre les routines imposées par le marketing de surconsommation

Vous achetez de nouveaux oreillers et draps chaque mois de janvier parce que c’est le mois du blanc, n’est ce pas ?

Vos enfants savent qu’ils peuvent compter sur vous pour que vous leur achetiez de nouvelles chaussures, voire pire un nouveau cartable à chaque rentrée scolaire. Je sais que les produits sont de moins bonne qualité, mais quand même…. Et si vous preniez un peu de recul plutôt que de succomber à ces tentations téléguidées ?

2- Consommez en pleine conscience

Comme beaucoup d’actions qui sont faites de plus en plus vite, faire ses courses est maintenant banalisé (surtout quand c’est fait sur internet !)

Bien souvent, vous faites les courses après le travail. Fatiguées, vous ne pouvez pas prendre du recul et sélectionner correctement les produits que vous achetez. Je vous donne 2 exemples que je vois souvent chez mes clientes:

  • Les lingettes imprégnées de mille et unes potions chimiques: que ce soit pour nettoyer les fesses de bébé ou la lunette des WC. Elles sont tellement chimiques ! Rien qu’en ouvrant le sachet, je sais que je mets ma santé en danger, pas vous ? Ensuite, on a une seule envie en tête, c’est de se laver les mains, n’est ce pas ? Alors où est le temps gagné, vous voulez bien m’expliquer ?
  • La lessive liquide….concentrée. Cherchez l’erreur, en quoi du détergent dissout dans 95% d’eau est concentré ?

3- Luttez contre les fausses promos

Si vous n’achetez que les produits de base: lait, oeuf, farine, sucre, légumineuses, etc.. et que vous êtes une adepte du batchcooking pour rentabiliser vos efforts de cuisinier alors OUI, c’est une bonne idée d’acheter de grandes quantités en promo.

En revanche, si vous succombez aux promotions sans savoir ce que vous avez réellement au fond de vos placards, alors NON, vous faites fausse route. Vous aurez surtout des stocks de produits périmés, des gâteaux que vos enfants n’ont pas aimés, etc… Et là, c’est un vrai casse-tête d’essayer de les ranger dans vos placards de cuisine qui ne sont pas prévus pour de grandes quantités.

Pour aller plus loin, je vous propose de relire cet article sur la méthode BISOU, qui vous permet de vous poser les bonnes questions avant d’acheter.

Et vous? Quelle acheteuse êtes-vous ? Avez-vous pris conscience des pièges qui se présentent à vous quand vous faites vos courses ? Comment parvenez vous à les éviter ? Auriez-vous des astuces à partager en commentaires ?

Pour une version video de cet article, c’est ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *