Comment désencombrer ses placards de cuisine ?

Bientôt les grands départs en vacances, s’il y a bien un moment dans l’année où il faut vider les stocks de denrées périssables que l’on a à la maison, c’est bien maintenant ! Attaquons nous aujourd’hui à votre épicerie et vos réserves en tous genres pour faire un constat de ce que vous avez peut-être oublié cet hiver au fond du placard ?

 

1- Le timing à respecter pour un bon désencombrement de l’alimentaire avant votre départ en vacances

J- 3 semaines:

  • trier de près l’épicerie et le stock de conserves
  • regarder attentivement ce que vous avez dans le congélateur

J- 2 semaines:

  • passer le frigo en revue pour tenter d’utiliser les sauces et les condiments
  • terminer les pommes de terre, oignons, ail, etc…

J-1 semaine:

  • n’acheter que le minimum et chercher à vider votre frigo pour le nettoyer

 

2- Les aliments à manger avant votre départ en vacances

Bien sûr, je ne vous demande pas de vous forcer à manger une conserve de choucroute ou de cassoulet en plein été….quoique, avec le temps que l’on a parfois, ce ne serait pas forcément une mauvaise idée 😉

Mais, c’est quand même le moment d’utiliser:

  • les conserves de maïs, thon, etc… avant d’en acheter de nouvelles
  • les foies gras et autres pâtés en tous genre dans les sandwich par exemple
  • cuisiner une dernière fois des nems, des wraps ou autres tortillas pour « finir » les sauces qui vont avec.
  • terminer les denrées périssables telles que les pommes de terre, les oignons, etc…( je ne souhaite à personne de découvrir, en rentrant de vacances, un oignon qui aurait pourri sur le coin d’une étagère)
  • Faire manger aux enfants les compotes et gâteaux secs qui ont une durée de conservation limitée.
  • vérifier qu’il ne vous reste pas des légumineuses ou des féculents à l’air libre ( surtout s’ils sont BIO), sinon gare aux mites alimentaires !

3- Que peut-on encore manger même si la date de péremption est dépassée ?

La voici la bonne nouvelle, vous n’êtes pas obligée de tout manger avant de partir en vacances…On fait trop souvent des erreurs d’interprétation avec les dates de péremption.

Il est essentiel de distinguer:

  • la DLC ( date limite de consommation) : dans ce cas, il vaut mieux rester prudent, certains produits peuvent présenter un risque pour la santé s’ils sont consommés au delà de cette date.
  • la DDM ( date de durabilité minimale): la mention  » à consommer de préférence avant le…. » ne nous empêche pas de consommer l’aliment au-delà de cette date. Le seul risque est que le produit perdu de ses qualités gustatives et nutritionnelles.

Si les paquets n’ont jamais été ouverts, ne tenez pas compte des dates de péremption pour:

Les boîtes de conserve tant qu’elles n’ont pas un aspect bombé

Les féculents tels que le riz, la semoule, le boulgour, le quinoa, les pâtes.

Les biscuits secs

Les légumineuses telles que les lentilles, les haricots blancs et rouges, les pois cassés, les fèves.

Les produits lyophilisés type café ou soupe en sachets.

La farine et la maizena

Le miel  se conserve à vie, il change juste de texture: il passe de liquide à crémeux, voire dur. Idem pour le sirop d’érable et le sucre, ce dernier peut juste durcir s’il est stocké dans un endroit humide.

Le sel et les épices se conservent également à vie.

Le chocolat, même s’il a blanchi, peut se consommer encore 2 ans après sa date de péremption.

Le lait UHT peut se boire 2 mois après la date limité indiquée.

Les yaourts sont encore bons 3 mois après leur date de péremption.

Je compte sur vous pour suivre ces conseils et aider à faire la baisser la moyenne nationale. Aujourd’hui, selon un rapport du ministère de l’ écologie,  un foyer de 4 personnes jette entre 20 et 30 kilos de nourriture par an. C’est beaucoup trop, n’est ce pas ?

Un doute, une question ? Contactez-moi !

 

 

Laisser un commentaire