La simplicité volontaire en vacances grâce au cyclo-camping

Home / minimalisme / La simplicité volontaire en vacances grâce au cyclo-camping

La cloche de l’école a déjà sonné pour la rentrée scolaire et pourtant ….vous n’avez pas encore déballé toutes vos valises, vous n’avez pas terminé vos lessives de vacances. De plus, il va falloir trouver une nouvelle place pour entreposer la dernière valise pour laquelle vous avez craqué cette année ! Laissez moi vous donner envie d’un autre mode de vacances…

Cela fait des mois que vous entendez parler d’une garde-robe minimaliste, d’un mode de vie en « simplicité volontaire »…et pourquoi ne pas déjà essayer avec la période des vacances ? Histoire d’oublier quelques minutes la grisaille automnale, je vais partager avec vous notre nouveau mode de vacances à 5…. en cyclo-camping:

1- Le déroulement des journées

Après de bonnes nuits réparatrices en plein air (camping), nous plions notre tente. (seulement 1 nuit sur 2, afin de visiter mieux l’endroit où nous nous arrêtons) Puis, nous déjeunons du pain frais avant de pédaler. Nous cherchons toujours à parcourir le maximum de kilomètres le matin afin de ne pas être stressés par une éventuelle crevaison ou un manque de place dans un camping. Pour notre part: couple + 3 enfants (14,12 et 10 ans), nous parcourons sans être fatigués ( ni dégoûtés de pédaler, pour les enfants) 30 km par jour. Nous nous arrêtons acheter des produits frais pour le repas du midi. L’après-midi, nous faisons du tourisme, une baignade ou une autre activité. Puis, nous terminons notre trajet avant de retrouver un camping différent toutes les 2 nuits. C’est toujours la joie de trouver une nouvelle installation et de nouvelles activités proposées par le camping.

2-L’équipement

Pour notre configuration, mon mari accroche derrière son vélo une petite remorque dans laquelle nous stockons:

  • notre tente 4 places,
  • nos 5 duvets,
  • nos 5 matelas autogonflants
  • et nos 5 paires de tongues (bien pratiques pour les aller et venues pour ne pas salir l’intérieur de la tente).
  • 1 sac de pique-nique isotherme dans lequel est stocké le ravitaillement journalier + petit pot de sel, thé, café, confiture par exemple.
  • Des antivols et 1 kit de réparation vélo
  • le road book et les cartes utiles au trajet.

Notre fils aîné de 14 ans et moi-même, portons chacun 3 sacoches sur notre vélo, cela fait un total de 6 sacoches. Une sacoche pour la garde-robe de chacun de nous 5 et une dernière pour la « cuisine ».

3-Les vêtements:

Composition de la sacoche « garde-robe » pour 8 nuits en cyclo-camping:

  • 1 Kway
  • 1 polaire
  • 1 cuissard de cycliste
  • 1 short supplémentaire et/ou 1 pantalon
  • 3 tee-shirts ( les modèles techniques sèchent beaucoup plus vite)
  • 3 slips
  • 1 pyjama
  • 1 serviette de bain légère et compacte
  • 1 maillot de bain + paréo (beaucoup plus léger qu’une serviette de plage)
  • 1 paire de soleil et 1 casquette
  • optionnel: 1 gant de toilette pour se rafraîchir en cas de grosses chaleurs sur le vélo.
  • Le parfait cycliste portera sur lui en plus:
  • 1 paire de sandalettes ou 1 paire de baskets + 3 paires de chaussettes
  • 1 casque vélo
  • 1 gourde (1 litre par personne)

Autres:

  •  1 livre (en choisir un qui tienne la durée du périple)
  • pour les grands: 1 chargeur de téléphone (voire 1 capteur solaire à poser sur son chargement), 1 batterie nomade, 1 allonge multiprises quand on a besoin de plusieurs branchements.
  • pour les petits: 1 petit carnet + 1 stylo + 1 carte du parcours pour y noter ses performances kilométriques et autres anecdotes du voyage à raconter et à se remémorer durant l’hiver.
  • 1 nécessaire de toilette : brosse à dent+ dentifrice, brosse à cheveux, et si possible, échantillons de shampoing et petits savons (beaucoup moins volumineux que le gel douche et zéro déchet en plus !)

4- La cuisine:

  • 2 gobelets pour le thé et/ou café des parents
  • 5 gamelles ( plutôt que des assiettes) afin de s’en servir aussi pour une éventuelle soupe ou crème dessert.
  • 1 couvert multi-fonctions par personne
  • l’indispensable couteau suisse multi-usages
  • 1 réchaud avec 1 casserole, 1 passoire, et 1 grande cuillère résistante à la cuisson
  • 2/3 tupperwares légers et pratiques pour stocker des salades, des restes ou ne pas écraser des fruits.
  • 2/3 torchons ou serviettes de table usagés qui seront jetés au fur et à mesure (toujours mieux que le sopalin jetable)
  • 1 morceau de nappe en PVC, histoire de ne pas avoir l’impression de manger par terre pendant 8 jours
  • 1 petit contenant de liquide vaisselle et 1 éponge
  • quelques sacs poubelle

Liquide vaisselle et éponge, savon de Marseille pour laver le linge.

C’est aussi là que nous stockons notre indispensable corde à linge et 2 pinces, ainsi que notre jeu de tarot ! N’oublions pas l’indispensable papier WC malheureusement pas fourni dans les campings: prévoir 2 rouleaux pour 5 personnes pour 8 nuits. Prévoir aussi de la crème solaire, un produit anti-moustique, un nécessaire de Premiers secours et des boules Quies qui peuvent être bien utiles pour le sommeil des sportifs au camping 😉

5- Avantages et inconvénients du cyclo-camping

Avantages:

Avec le cyclo-camping, les affaires sont très vites rangées et lorsqu’on libère son emplacement de camping le matin, il ne reste rien au sol, on n’oublie donc RIEN ! Nul besoin d’amener sa coach en rangement préférée avec soi en vacances 😉

Ce mode de vacances nous reconnecte avec la nature et soude les liens familiaux. Nous voyons beaucoup plus de choses lorsque nous visitons une région en vélo. Souvent à l’ombre en forêt, les cheveux au vent, nous ne souffrons jamais des grosses chaleurs. Nous faisons de belles rencontres sur les pistes cyclables. Les enfants aiment aider à monter ou démonter la tente et se donner des défis et dépasser leurs records sportifs.

Inconvénients:

Les inconvénients de ce mode de vacances en simplicité volontaire ?

Pour les parents, il est vrai que cela demande d’être organisés et prévoyants pour les distances. Pour ceux qui ne le sont pas, il existe des organismes qui s’occupent du transport des bagages par exemple ou même prévoient le séjour « clé en main ». Allez sur ce site de francevélotourisme et vous allez craquer, c’est sûr ! Ce ne sont pas des vacances « farniente », vous vous en serez doutés….mais passer nuits et jours en plein air et au calme donne un repos durable et de qualité !

Pour les enfants, il faut les préparer mentalement à tenir le rythme de pédaler chaque jour ( ou au moins tous les 2 jours) . Il faut surtout faire prendre conscience aux enfants qu’ils n’auront pas leur confort habituel. En contrepartie, ils vivent une expérience tellement enrichissante ! Ils gagnent en autonomie à gérer leur sacoche de vêtements seuls, à se repérer dans les campings et aller vers les autres.

Témoignages du reste du peloton:

Le papa:  » Ça fait plaisir de profiter du chant des cigales et d’être surpris chaque jour par la découverte d’une nouvelle bourgade ou d’un joli coin souvent pas accessible en voiture. »

Martin, 14 ans: « Je suis content car l’année prochaine, c’est moi qui choisis notre trajet et les campings »

Juliette, 12 ans: « C’est bien, je peux chanter en pédalant. En plus, après avoir bien pédalé, maman voulait bien nous acheter une glace pour le goûter. »

Noémie, 10 ans:  » Moi, j’adore faire mon coin dans la tente. Quand papa me dit que l’on va faire beaucoup de kilomètres, je râle le matin…mais finalement, ce n’est pas si fatiguant »

Que c’est bon de se simplifier la vie en vacances !

J’espère que mon expérience personnelle vous aura donné envie d’en faire autant…vous avez tout l’automne et l’hiver pour y penser…le printemps pour vous équiper et en fonction de la météo estivale, vous choisirez tranquillement les voies cyclables qui vous conviennent, loin des embouteillages et des files d’attente !

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :